Richard Bouchard, sculpteur de bois de cervidés

Un long parcours d’autodidacte

Je sculpte le bois de cervidés depuis 23 années. Après l’avoir découvert à travers les réalisations d’une artiste créatrice de bijoux, c’est à l’âge de x ans que j’ai constaté que le panache d’orignal était vraiment la matière que j’aimais sculpter. J’ai appris par tâtonnements à sculpter ce produit qui dicte mes créations par ses formes, sa texture, sa densité, ses couleurs, ses contrastes.

Dans mon enfance, j’avais démontré des aptitudes pour le travail manuel que j’ai intégrées dans les divers métiers que j’ai exercés. Jeune adulte, j’avais commencé à sculpter le bois, mettant en œuvre mes compétences acquises en cours en dessin et peinture. La carrière de mon frère, sculpteur sur bois, a été aussi une grande source d’inspiration et de motivation pour moi.

L’ivoire de mon territoire

L’ivoire québécois, l’ivoire de la Côte-Nord : c’est ainsi que je présente cette corne de cervidé aux amateurs de mon art et aux artistes que je côtoie. Je rencontre de nombreuses personnes qui me fournissent ce bois, trouvé en forêt ou rapporté de leur chasse. À travers mes sculptures, je célèbre la faune de la Côte-Nord que j’installe sur des socles de granit et de marbre de la région. Je suis fier de contribuer à mettre en valeur ce qui caractérise mon coin de pays.

À chacune de mes rencontres et lors de mes expositions, au Québec et au Canada, aux États-Unis et en Europe, je ne manque pas d’évoquer la beauté et les attraits de notre belle région. En tant que membre pendant six ans du Collectif des Créateurs associés de la Haute Côte (CRÉA) qui a rayonné ici et ailleurs, j’ai contribué à témoigner du dynamisme et de l’esprit d’initiative des artistes de la région.

Un art séculaire à renouveler

Par ma sculpture de bois de cervidés et les thèmes développés autour de la nature, je m’inscris dans la lignée d’un art populaire et ancestral ancré dans le territoire nord-côtier. J’apporte à cet art ma touche personnelle en voulant aller plus loin que l’évocation figurative et cherchant une nouvelle expression pour le renouveler. 

Selon ce cheminement, des musiciens, des instruments et partitions de musique, ainsi que divers personnages sont ensuite sortis de mon travail du bois de cervidés. C’est ma manière de transmettre ce savoir-faire et de prolonger cet art populaire, qui j’espère donnera à la relève de nouvelles idées.

Lorsque j’ai reçu le prix Coup de cœur du célèbre artiste peintre et sculpteur Armand Vaillancourt, j’ai ressenti un fort sentiment de reconnaissance de mon apport à la sculpture et une consécration de mon œuvre.
Richard Bouchard, Les Escoumins
Richard Bouchard
31, rue des Anémones Les Escoumins (Québec) G0T 1K0
418 514 9177
richardpanache@gmail.com
richardbouchard.artacademie.com